Histoire des idées
Dans la même collection
Conversations inépuisables pour soirées entre amis Les pièges de l'identité culturelle UN CHEMIN DE LIBERTE Un biologiste contre le nucléaire Le mythe de l’identité nationale De la ive République Écrits sur Spinoza L’Antimaçonnisme catholique Histoire de ma vie L’Antimondialisation La Gauche réactionnaire L’Infini, l’univers et les mondes Gaston Bachelard ou la solitude inspirée.
Le mythe de l’identité nationale
Régis Meyran

Le mythe de l’identité nationale

19 €€
192 p. pages

isbn : 978-2-917191-19-4



Qu’est-ce qu’un « Français » ? Au-delà de détenir la nationalité française existe une croyance, très largement répandue et mythique de l’idendité nationale. Le « vrai » Français, « de souche », serait un « Gaulois » de race blanche dont les traditions, ancrées dans un « terroir », se perdraient dans la nuit des temps.
C’est dans le domaine de l’anthropologie, ou dans ses marges, entre 1870 et 1945, que se sont élaborées les théories les plus sophistiquées de l’identité nationale. D’un côté, l’anthropologie physique, cherchant à mesurer et à classer les hommes, n’a pas su éviter de se poser la question de la « pureté » de la « race française ». De l’autre, les études de folklore, visant à recueillir les survivances de traditions paysannes ou artisanales en déclin, ont exclu de fait l’étude des traditions de bon nombre de Français qui n’étaient pas « de souche ». Une conception figée de l’identité nationale atteignit son paroxysme avec l’Occupation et le Régime de Vichy, mais on la trouve jusque chez les anthropologues antiracistes de l’entre-deux-guerres et les folkloristes du Front populaire.
L’auteur retrace la genèse du récit mythique qui a imprégné la communauté scientifique française. Par un curieux effet d’inertie, ce mythe, aujourd’hui abandonné par les anthropologues qui ont fait depuis un demi-siècle leur autocritique, est toujours présent dans le sens commun et dans la sphère médiatico-politique. Cette histoire s’adresse donc, au-delà du cercle des spécialistes de l’histoire des sciences sociales, à tous ceux qui s’intéressent aux débats actuels sur les questions « d’identité ».

Régis Meyran est docteur de l’Ehess, et chercheur affilié au Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture (Lahic/Iiac). Il est l’auteur de nombreux travaux traitant de l’histoire de l’anthropologie et des sciences humaines, dans des revues scientifiques (L’Homme, Gradhiva), mais aussi dans des magazines de vulgarisation (Sciences Humaines, Pour la Science).


Dernières parutions
TRAITE DES TROIS IMPOSTEURS
Paul-Henri Thiry baron d' Holbach
TRAITE DES TROIS IMPOSTEURS
L'OBSESSION IDENTITAIRE
Philippe Forget
L'OBSESSION IDENTITAIRE
LES VOLUPTUEUX
Philippe Arnaud
LES VOLUPTUEUX
Le vocabulaire des Fables de la Fontaine
Pascal Tonazzi
Le vocabulaire des Fables de la Fontaine
AMIRA
Neri Segrè
AMIRA
Histoire du hasard en Occident
Jean-Marie Lhôte
Histoire du hasard en Occident
Pour acheter nos livres
Amazon.fr rueducommerce.com Chapitre.com Fnac Librairie Decitre Libraire Mollat à Bordeaux Librairie Ombres Blanches à Toulouse Librairie Le Furet du Nord à Lille Librairie l'Appel du Livre à Paris

Libraires, bibliothécaires, particuliers : en cas de difficultés pour vous procurer un de nos ouvrages, ou de doute sur la disponibilité d'un titre,
n'hésitez pas à nous téléphoner : 01 43 26 72 73 ou à nous contacter par email berg-international@wanadoo.fr
Berg International - 129 bd Saint-Michel 75005 Paris  - 01 43 26 72 73 - berg.international@wanadoo.fr
webmaster : www.graphique-internet.fr - espace privé
Nb de visiteurs:310477
Nb de visiteurs aujourd'hui:200
Nb de connectés:1